Contexte

En Arménie, en Azerbaïdjan, au Bélarus, en Géorgie, en Moldavie et en Ukraine, les entreprises continuent à consommer des quantités disproportionnées d’énergie.

En Ukraine, par exemple, le rapport entre la consommation d'énergie et le PIB est parmi les plus élevés du monde. La situation est similaire en Arménie, en Azerbaïdjan, au Bélarus et en Moldavie où ce rapport est plus que deux fois supérieur à la moyenne de l’Union européenne (UE).

Ceci est l’effet d’une consommation continue et inefficace d’énergie ainsi que de divers facteurs climatiques et économiques structurels. Si les pays de la région utilisaient l’énergie et l’eau pour déployer des sources d’énergies renouvelables aussi efficacement que les pays de l’UE, la consommation globale d’énergie globale pourrait être trois fois moins importante.

Dans ce contexte, il existe un potentiel considérable pour atténuer et s’adapter au changement climatique ainsi que pour améliorer l’efficience des ressources dans tous les secteurs, en particulier dans la production électrique et thermique, les réseaux énergétiques, les installations et les bâtiments industriels. Le temps nécessaire pour combler cet écart en termes d’efficience de l’énergie et des ressources dépend principalement des politiques gouvernementales, d’un meilleur accès aux financements et de l’adaptation aux technologies respectueuses du climat.

Offre du FINTECC

Dans cette région, le Centre de financement et de transfert des technologies climatiques bénéficie d’un soutien de l’UE, à travers son programme EU4Climate, et du Fonds pour l’environnement mondial (FEM).

Ce programme aide les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises à moyenne capitalisation (mid-cap) souhaitant adopter des technologies plus innovantes et plus vertes afin de réduire leur impact sur l’environnement et leurs coûts de l’énergie et de l’eau.

Le programme leur fournit des financements, une assistance technique en partie gratuite, des incitations à l’investissement et des Coupons d’innovation verte (CIV).

Accessible aux petites entreprises

La BERD offre des financements directs pour soutenir la mise en place des meilleures et des plus efficientes technologies en matière d’énergie et d’eau disponibles sur le marché. Ces prêts sont combinés à des subventions incitatives, financées par l’UE et le FEM, pour aider à bâtir un marché durable à long terme.

L’assistance technique, elle aussi en partie financée par l’UE, aidera les PME à choisir les technologies qui correspondent au mieux à leurs besoins.

Les PME peuvent aussi prendre part à cette offre indirectement, par le biais d’agrégateurs, à savoir d’entreprises plus grandes issues de leur chaîne de valeur.

En Ukraine, et prochainement au Bélarus, les PME bénéficieront aussi des CIV. Ces coupons peuvent être utilisés pour investir dans la réduction de la consommation des carburants fossiles et de l’énergie, le passage aux énergies renouvelables, la réduction des émissions de NO2 ou de méthane dans les processus agricoles, l’adoption de mesures pour s’adapter au changement climatique et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

De telles technologies peuvent être très diverses - du développement informatique réduisant la consommation de l’énergie à des équipements permettant un usage efficace des ressources. Les CIV aident les entreprises à couvrir 75 pour cent des coûts admissibles de leurs services, à savoir jusqu’à 50 000 euros (HT).

Enfin, le FINTECC aide les PME à maintenir leurs investissements dans l’économie circulaire afin d’éliminer le gaspillage et de promouvoir la réutilisation des ressources.  Les financements de la BERD sont combinés à une assistance technique et à des subventions incitatives financées par l’UE.

Accessible aux entreprises à moyenne capitalisation

Des entreprises plus grandes, employant jusqu’à 3 000 personnes et visant à réduire leurs émissions de CO2 d’au moins 20 pour cent ou d’économiser au moins 20 pour cent de l’énergie ou des ressources, peuvent à leur tour prétendre aux financements de la BERD combinés à l’assistance technique et aux subventions fournies par l’UE.

Les investissements visant à adopter des modèles d’économie circulaire sont à leur tour éligibles aux financements de la BERD, à l’assistance technique et aux subventions financées par l’UE.

Donateurs

Ces programmes en Arménie, en Azerbaïdjan, au Bélarus, en Géorgie, en Moldavie et en Ukraine bénéficient du soutien de l’Union européenne, à travers ses programmes EU4Climate, et du Fonds pour l’environnement mondial.